AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Life is'n without risk
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2016

MessageSujet: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Sam 22 Oct - 21:07


Bailen Swanson
" why so serious ? "



It's simple. We, uh, kill theBatman.
Surnom : Bay, un diminutif de ton prénom. Rien de plus, rien de moins car cela t’importe peu. Beaucoup, dans ton dos, murmure que t’es l’homme de glace, le mystérieux. A tort ou à raison ? Telle est la question. Âge : Vingt-sept années d’existence. Tu vas et tu viens parmi les vivants sans jamais te retourner. Cherchant une route, une voie que tu pourrais emprunter sans ressentir cette peur soudaine de toute fin… Lieu et date de naissance : Ce fut la belle Australie désertique qui accueillie tes premiers cris comme une vague de chaleur parmi tant d’autres. Un jour comme les autres, une année de plus dans l’espace-temps. Ce fut néanmoins le 19 Mars 2009 que ta vie fut enclenchée.   Nationalité : Australienne, comme celle que tes parents portaient. Fier, aventureux, tu gardes ce caractère bien de chez toi.    Origine :Ton père t’a offert l’héritage Australien, laissant ta chère mère te donner en héritage ce sang Anglais qui coule dans tes veines. De tes grands-parents, tu as hérité un mélange Français de par ta grand-mère. . Sexualité : Tu ne l’as jamais assumé, te cachant aux yeux des autres comme si ta vie en dépendait. Tu aimes les femmes, certes, mais les hommes encore plus. Bien que ton regard ne se détourne pas devant la gente féminine, ton corps se rapprochera plus vite des courbes masculines. Bisexuel accepté par ton esprit, mais nullement près à le crier sur tous les toits.  Statut civil : Célibataire, le cœur volage tu aimes passer de lit en lit sans jamais t’attacher. Un souci d’attachement flagrant, les sentiments ça te fait peur au point de te construire un mur aussi solide que du diamant. L’amour ça fait mal, tu le sais. C’est cruel, violent, brutale et tu ne comptes pas souffrir pour rien.  Richesse : Basique. Tu as hérité d’un petit financement suite à la mort de tes parents, néanmoins, l’argent c’est loin d’être éternel. Tu dois travailler pour gagner ta vie, pour payer ton loyer. Tu n’es pas à la rue, mais tu ne peux te permettre de grandes folies. Espèce : Humain génétiquement modifié, différent. Tu es ce que l’on nomme plus communément un méta-humain, une espèce menacée, traquée, brutalisée. Tu te caches dans l’ombre, refoulant ce qui vibre en toi. Métier : Tu sauves des vies encore et encore, essayant de protéger la tienne par la même occasion. Médecin urgentiste, ton travail c’est toute ta vie, ta passion, ton gagne-pain.  Costume : Ta blouse blanche sûrement... Lieu de résidence : Tu habites un petit appartement deux chambres dans le quartier modéré, ne souhaitant pas posséder plus grand et n’en ayant actuellement pas les moyens. Ton petit confort te suffit.  Groupe : the survivors Célébrité et crédit : Chris Wood - Warrior

Do I really look like a guy with a plan?  You know what I am ?
Qu'est ce que les gens pensent de vous ? Ont-ils raison ou ont-ils tort ?
Et ils voient en toi ce que tu n’es pas. Une ombre qui vient et qui va sans jamais faire de vague. Parfois trop discret, parfois trop distrait. Ils ne voient pas ce que tu es vraiment, là, sous le masque. Tu ne parles jamais de toi, ni de ton passé. Ils savent peu de choses sur ce collègue, ce voisin, cet homme qui tourne au coin de la rue. Tu fais tout pour que ta véritable nature soit préservée, évitant de t’attacher, de sympathiser, vivant une vie de solitaire. Parfois souriant, tu caches tes souffrances derrière un sourire faux, fade et sans vie. Tu es une double facette, une double personnalité. Si on t’observe de loin, on ne verra qu’un homme assez simple et sûrement pas très attrayant. Charismatique, certes, mais loin de sortir de l’ordinaire et cela te convient parfaitement. Néanmoins, ceux qui prendront la peine de gratter la peinture sans couleur pourraient être surpris. Si tu t’ouvres, ce qui est rare, ils verront un homme sincère et peut-être trop franc et protecteur, un homme qui fait passer les autres avant sa propre existence. Ils pourront également apercevoir une personnalité quelques fois explosives. Jalousie ancrée en ton âme, tu fais tout pour la maintenir sous silence. Possessivité malsaine, tu tentes de la dompter sans vraiment y parvenir. Et pourtant, en amour, t’es loin d’être parfait. Parce que l’amour en soit, tu n’y crois pas. Ça fait mal, c’est brutal et douloureux, l’amour, tu n’en veux pas. Alors, dès qu’une situation s’envenime, tu fuis celle-ci, préférant t’éloigner de la personne, choisissant la facilité. La peur, tu vis avec constamment, en perdant souvent le sommeil. Ce monde, tu le détestes, tu le crains aussi bien pour toi que pour ce petit frère qui est tout à tes yeux. Alors oui, beaucoup dirons qu’ils te connaissent sur le bout des doigts, que tu n’as rien « d’anormal » que t’es un mec comme les autres…ils auront faux sur toute la ligne.

Que penses-tu du gouvernement et de la Blackwatch ?
Ce que tu en penses ? Tu n’apprécies pas du tout cette nouvelle loi sur les méta-humains, tu n’apprécies pas du tout d’être traqué comme du gibier alors que tu n’as jamais rien demandé. Certes, tu peux comprendre que les autres aillent peur, que la crainte étouffe les cœurs, surchauffe les esprits. Mais toi, qu’as-tu fais pour mériter pareille punition ? Tu n’as jamais fait de mal à personne, pas volontairement en tout cas et jamais à de pauvres innocents. Tu n’as pas demandé à naître avec cette différence, à grandir en te sentant en perpétuel danger. Tu n’es absolument pas du côté de ce gouvernement, des décisions et encore moins de ces personnes qui veulent te voir éradiquer de cette foutue planète. Mais tu te tais…Tu fais comme si tu étais de leur côté. Tu souris l’air de rien quand certains en parles, tu hausses les épaules quelques fois pour signifier que tu n’as pas spécialement d’avis. C’est tout ce que tu peux faire à l’heure actuelle. Faire taire ton ressenti, ce que tu penses réellement. Parce que c’est dangereux de prendre la parole…oui, parce que c’est dangereux de donner son avis surtout pour une personne comme toi. Oh, beaucoup pourraient te traiter de lâche, mais qui pourrait t’en vouloir de désirer survivre dans un monde qui ne veut pas de toi ?

Quelles sont tes capacités, qu'est ce qui te distingue des autres ?
Tu manipules ce que beaucoup croient pour acquis, tu t’amuses, tu te joues ce que la vie leur a offert de naissance. Ton pouvoir, tu l’as hérité à la naissance. Génétiquement différent, tu es capable de manipuler les sens. Que ce soit la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le gout. Tu peux faire en sorte de voir à travers les yeux d’un autre, d’entendre ce qu’il entend, de sentir ce qu’il sent. Beaucoup de facettes à explorer, un terrain inconnu mais également dangereux. Car oui, si tu es capable de manipuler les sens, tu es également capable de priver une personne de ceux-ci. Avez-vous déjà imaginé une vie sans vos sens ? Le néant le plus total, une absence de compréhension, une peur panique de ce qui n’est plus. C’est exactement l’effet que tu peux produire, immobilisant radicalement tes ennemis, les plongeant dans un gouffre sans fond, sans espoir de retour. Ton pouvoir, tu le maîtrise, tu le crains, tu le caches. Parfois, tu t’en sers discrètement pour écouter diverses conversations à l’encontre de la personne. Aussi discret qu’une ombre, cela passe inaperçu tant que le sens n’est pas enlevé. Mais voilà, ton pouvoir a un prix, un prix qui parfois fait plus de mal que de bien. Tu prives une personne de ses sens, certes, mais quand tu le fais trop longtemps, tes limites font que ton cerveau étouffe, ne suis plus. Tu saignes ici et là, tu faiblis, tu succombes avant de t’évanouir. Tu as tes propres limites, ton champ d’action est loin d’être infini et tu ne peux toucher que trois personnes à la fois en les privant que d’un seul sens. Tu es également capable de te battre avec une précision hors du commun, le corps à corps pour toi n’a pas de secrets, tes parents ont fait en sorte que tu saches faire face au danger.  


Life is'n without risk
Pseudo : Chikita Âge : 25 ans Comment as-tu découvert le forum ? : Nathan m'a menacé de me frapper si je ne venais pas    Des suggestions ? : Arrêtez d'être aussi sexy    Disponibilité : Le plus souvent possible. Autre :    



Dernière édition par Bailen Swanson le Sam 22 Oct - 22:26, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Life is'n without risk
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2016

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Sam 22 Oct - 21:07

Histoire






petite citation
Et tu hurlas ton chagrin devant ces corps inanimés. Tu pleurais sans pouvoir t’arrêter, tenant cet enfant dans tes bras, le protégeant de toutes souffrances, de toutes douleurs. Et tu hurlais encore et encore, alors que ton regard enfantin cherchait une échappatoire face à ce carnage, cet apocalypse que tu redoutais tant. Et là, le monde s’écroula à jamais. Tu n’étais plus, ils n’étaient plus. D’une façon différente, d’une façon dramatique. Ton monde magique venait de prendre fin alors que le sang jonchait le sol…

Ta vie ? Elle commença comme toute autre. Des cris qui résonnent dans ce bas monde, alors que cette femme te portait en elle depuis huit mois et demi. Elle avait hâte de te voir, de te serrer dans ses bras, toi son fils, toi son enfant. Et ce père, lui, il avait peur. Le cœur battant durement dans sa poitrine, alors que l’incertitude ne cessait de le plonger dans un mutisme total. C’était dans un autre monde, à une autre époque. Tu ne t’en souviens pas, personne ne peut se souvenir de cet instant à part les parents, la famille, les amis. Toi, tu restes plongé dans l’ignorance. Les souvenirs sont encore là, au fond de cette mémoire qui trie vaguement ce dont tu dois te rappeler ou non. Tu ne te souviens pas de la douleur, du combat pour te retrouver à l’air libre. Tu ne te souviens pas de ces regards posés sur toi alors, qu’enfin, tu poussais ton premier cri. Non, tes souvenirs ne sont pas aussi lointains, peut-être que cela est mieux ainsi, qui sait. Alors, tu te réconfortes avec les quelques autres souvenirs qui te reste. Des souvenirs heureux, compliqués également. Parce que oui, tu n’étais pas destiné à être normal. Génétiquement, tu n’étais pas comme les autres, ils n’étaient pas comme les autres non plus. Expériences scientifiques, ils avaient subi un changement radical en eux, t’offrant un héritage contenant cette malédiction que tu n’as jamais apprécié. Pourtant, ton enfance, tu l’as vécue comme un enfant normal. L’école était ton endroit favori. Bon élève, enfant souriant et sociable, tu faisais des merveilles en sociétés. Ta vie n’avait rien d’un cauchemar, tu n’avais rien à cacher. Un petit frère vient illuminer tes journées alors que tu avais cinq ans. Oh que tu étais heureux, toi le grand frère, toi le modèle. Jason c’était ton prince, Jason, c’était ton soleil…Soleil que tu allais devoir protéger coûte que coûte.

****

T’étais jeune quand ça s’est produit, tu n’as pas vraiment réalisé l’ampleur des choses. A vraie dire, tu n’as absolument rien compris. Tu te souviens encore des cris qui résonnent autour de vous, alors que tes parents cherchent un refuge, un endroit où se cacher, vous protéger. Elle, elle te tend ton frère et elle te supplie de veiller sur lui. Son baiser…tu t’en souviendras toute ta vie. Cette douceur, ses larmes qui viennent s’écraser sur ta peau alors qu’elle te supplie de te cacher, de le protéger. Tu as sept ans…Pour toi, ça n’avait aucun sens. Et pourtant, tu es resté là, tenant cet enfant dans tes bras, caché à l’abri sous terre, dans cet endroit qu’ils avaient fait construire autrefois. Les minutes passent, s’écoulent et d’un coup, le sol tremble et tu hurles. Tes cris se mêles aux siens. Tu as peur, tellement peur…Ils ne reviennent pas. Où sont-ils ? Pourquoi n’entends-tu que des cris, que des hurlements venant d’en haut. Tu n’aurais pas dû sortir, non, tu n’aurais pas dû. Pourtant, tu as monté les escaliers, tu as ouvert la porte et là, tu n’as plus rien reconnu. Le monde semblait en proie aux flammes, les maisons étaient dévastées, les gens étaient blessés. Et toi, tu le serrais fort contre toi, ce petit prince qui pleurait contre ton corps. Et tu les cherches sans les trouver, hurlant leur nom, perdu dans la foule. Et c’est là que tout s’enchaîna. Ton regard n’était plus le tiens. Il vagabondait d’une personne à une autre, manipulant la vie des passants. Et c’est là que tu les vis, allongés sur le sol, ce sang s’échappant de leur corps. Tu es revenu à toi, te repérant aux débris, aux voitures renversées. Et tu es tombé à genoux, secouant ces deux corps inanimés. Réveillez-vous…ne me laissez pas…Personne ne prêta attention à toi, tu n’étais qu’un enfant parmi tant d’autres, suppliant tes parents de respirer à nouveau.


Ils n’étaient plus, tu n’étais plus non plus dans un sens. Ce couple, il t’a trouvé, il t’a aidé. Au début, tu refusais de quitter le corps de tes parents et pourtant, tu devais te rendre à l’évidence, tu ne pouvais faire face seul. Alors, tu les as suivis, tu les as aimés et eux, ils t’ont aidé dans ce nouveau monde remplis de dangers. Oh, ils ont vites remarqués que tu étais différent, que tu n’étais pas normal. Mais ils ont fait taire la peur, ils t’ont aidé à cacher ce que tu étais réellement. A présent, c’était eux tes parents et tu les aimais comme tel. Un homme gentil et doux qui, durant toutes ses années, t’aida à t’entraîner au combat. Une mère douce et charmante, qui prit soin de Jason comme elle prit soin de toi. Ce monde…Il n’avait plus rien de commun. Désertique, brutalisé par un héros qui avait mal tourné. Les gens avaient peur, les gens ils pleuraient encore leurs morts comme tu pleurais tes parents. Ta vie, tu la continuas comme un enfant, comme un adolescent. Ton pouvoir, tu devais apprendre à le gérer, à le cacher, ce que tu fis au fur et à mesure des années. D’enfant, tu passas à adolescent renfermé, solitaire. La lumière n’était plus, tu souffrais trop, la douleur était bien trop oppressante. La nuit, souvent, tu te réveillais en hurlant, en suppliant que cela cesse. Jamais cela ne sembla partir… Et puis, une nouvelle lueur d’espoir brilla au travers d’une nouvelle ville. Tu avais douze ans et pourtant, ton regard laissait voir une âme brisée, un corps brutalisé par les événements. Oh, tu n’étais pas à blâmer, après tout, tu étais en vie. Mais ta vie en elle-même n’était que secrets, souffrance, cauchemars. Jason avait six ans à l’époque, un petit garçon rempli d’innocence dont l’image de ses défunts parents n’hantait pas les nuits.

****

Le monde…Le monde il a encore changé. Plus menaçant, plus violent envers les êtres comme toi. Le gouvernement, ces personnes qui voulaient votre mort à toi et les êtres dotés de pouvoirs hors du commun. Tu t’es caché, il s’est caché aussi, ce frère qui comme toi, avait développé un don. Héritage familiale empoisonné, qui risquait de vous ôter la vie à chaque instant. Le monde devient hostile. Nature, créatures ailées, même les éléments se retournent contre vous. Et pourtant, vous deviez faire avec, parce que ce monde était à présent le vôtre, tu en avais conscience. Tu as grandi comme ça…régis par la peur d’être découvert, sans cesse en train de protéger ce frère que tu aimais plus que tout au monde. Ta mère fut la première à être emportée par ces créatures ailées, tu avais alors quinze ans. Ton père, lui, mourut dans un tragique accident quelques années plus tard. Tu étais à présent seul avec ton frère, enchaînant études et petit boulot pour subvenir aux besoins de Jason.  Vivre ainsi, ça n’a jamais été une vie, loin de là. Souvent tu as pleuré, laissant tes cris s’étouffer dans ton coussin. Souvent tu as pensé à rejoindre tes parents, pour enfin trouver la paix. Car oui, tous les jours c’était la même bataille. Tu devais bloquer ton pouvoir, ne pas t’exposer à des émotions trop intenses pour éviter de craquer, d’exploser. Avec ton frère, quelques fois, vous vous entraîniez pour mieux avoir le contrôle. Et puis, la ville fut enfin construite. Un endroit de paix ? Non. Un endroit de sécurité ? Pas vraiment, du moins, pas si vous ne faisiez pas attention. Mais c’était toujours mieux que dehors, c’était mieux pour Jason, c’était sûrement mieux pour toi aussi.

****

Tu as réussi à vivre une vie plus ou moins paisible jusqu’à maintenant, Jason aussi, tu as tout fait pour. Une bataille continuelle pour préserver ton identité, ta vraie nature. Pourtant, cette paix, tu le sais, elle n’est rien qu’une belle comédie…Tu as finis tes études pour devenir médecin, souhaitant venir en aide aux autres. Tu vis avec ton frère que tu pousses sans cesse à se méfier des autres comme toi tu le fais. Tu vis ? Non, tu survis. Tu survis dans cette peur perpétuelle, tu ne ressens jamais la paix, encore moins depuis qu’il a croisé ton chemin. Il était blessé, tu devais le soigner. Sauf que voilà, c’était un Blackwatch, Nathan Fitzgerald. Tu as fait ton job, peut-être trop rapidement d’ailleurs, mais assez longtemps pour attirer son attention, pour qu’il attire ton regard. Il ne sait pas ce que tu es, il veut te remercier, il s’obstine alors que tu le fuis…Malheureusement, cette fuite, tu y parviens qu’à moitié. Parce que l’air de rien, il t’attire comme un aimant, lui et son regard bleu, lui et son sourire en coin. Tu ne peux pas, tu dois protéger ton frère. Alors tu fuis, encore et encore, maladroitement sûrement mais t’essayes. Il est ta plus grande menace…



Dernière édition par Bailen Swanson le Dim 23 Oct - 0:51, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Life is'n without risk
Messages : 171
Date d'inscription : 10/09/2016

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Sam 22 Oct - 21:10

TU SAIS QUE JE T'AIME HEIN ?
En tout cas, bienvenue et c'est cool de te voir ici, surtout que t'es notre premier membre
Je suis sûr que le perso promet de grandes choses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Life is'n without risk
Messages : 209
Date d'inscription : 13/07/2016

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Sam 22 Oct - 21:20

NOTRE PREMIER MEMBRE !!!
Et pas des moindres !

J'adoore ton pseudo et alors ton vava, je t'en parle même pas
Bref, comme a dit Nate, je sens que ton perso va promettre et j'ai hâte d'en découvrir plus !
Bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fichette et n'hésites pas à contacter le staff à la moindre question évidemment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Life is'n without risk
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2016

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Sam 22 Oct - 21:36

Nathan, je sais que tu m'aimes, tu me le dis souvent pour le moment. Mais bon, je t'aime aussi donc tout va bien

Harley. JENSEN ACKLES
Merci beaucoup, je vais essayer de ne pas vous décevoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Life is'n without risk
Messages : 176
Date d'inscription : 10/09/2016

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Sam 22 Oct - 22:28

Bienvenue par ici cher premier membre, j'aime beaucoup le début de ta fiche, courage pour la suite et amuses-toi bien parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Life is'n without risk
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2016

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Sam 22 Oct - 22:32

MATTHEW
Tu as pris mon dieu vivant tu le sais ça?
Merci beaucoup, je vais attaquer l'histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Life is'n without risk
Messages : 176
Date d'inscription : 10/09/2016

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Sam 22 Oct - 22:41

Et toi mon deuxième avec Chris. Courage à toi alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Life is'n without risk
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2016

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Sam 22 Oct - 22:45

Tu me garderas un lien au chaud du coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Life is'n without risk
Messages : 176
Date d'inscription : 10/09/2016

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Sam 22 Oct - 22:46

Avec plaisirs mon beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Life is'n without risk
Messages : 209
Date d'inscription : 13/07/2016

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Dim 23 Oct - 9:17

Félicitations





tu es validé
Alors franchement, j'ai beaucoup aimé ta fiche et ta plume ! Pauvre Bay, il a pas eu la vie facile, heureusement que tonton Harley pourra lui proposer des câlins Et j'aime beaucoup le pouvoir, c'est une super idée aussi bref, tout est super !

Te voilà officiellement validé ! Tu vas ainsi pouvoir commencer à rp et t'amuser, mais n'oublie pas avant tout de remplir complètement ton profil. Il te faudra évidemment des liens alors, pense à aller faire ta fiche de lien et si jamais tu te sens trop seul et que tu as besoin de t'entourer un peu plus, tu peux aller créer un scénario par ici. Si jamais tu as besoin de te tenir à jour par rapport à tes rps ou quoi que ce soit, tu peux aussi aller créer ton journal. N'oublie pas non plus d'aller te défouler dans la zone flood et n'hésites pas à aller sur la ChatBox si tu le souhaites pour faire la rencontre d'autres membres. Sur ce, l'équipe de DC Rebirth te souhaites un bon jeu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Life is'n without risk
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2016

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   Dim 23 Oct - 13:29

Merci Tonton BG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
Life is'n without risk

MessageSujet: Re: Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bailen ♢ La peur est un sentiment qui, souvent, mène à la perte de l'homme.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» aaaah cette peur de grimper en tete
» Castration demain matin pour Tommy, j'ai peur !
» peur des vaches... on a frolé la catastrophe
» mon moteur me fait peur 2l TD
» Ma mégane me fait peur ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Rebirth :: for new people :: introduction :: successful-
Sauter vers: